trier par
Copyright © 2023 ABES / OCLCListe des résultats | Notice détaillée | Où trouver ce document ?  
rechercher (et) (Mots du titre) Les Maya des Hautes Terres | 1 résultat(s)

Prêt Entre Bibliothèques Prêt
Photocopie

Services  

Liens
1

Thèses (version de soutenance)

Identifiant pérenne de la notice : 
 
 
 
Type(s) de contenu (modes de consultation) :
Texte
Titre : 
Les unités de regroupement intermédiaires dans les sites mayas des hautes terres au postclassique récent : la notion de quartier dans la perspective d'une ethnographie historique / Marie Annereau-Fulbert ; sous la direction de Éric Taladoire
Mémoire ou thèse (version d'origine)
Alphabet du titre : 
Latin
Auteur(s) : 
Taladoire, Éric (1946-....). Directeur de thèse
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Organisme de soutenance
Date(s) : 
2008
Langue(s) : 
français
Pays : 
France
Editeur(s) :
[S.l.] : [s.n.], 2008
Description : 
1 vol. (380 f.) ; 30 cm
Num. national de thèse :
2008PA010675
 
 
Thèse : 
 
 
Annexes : 
Bibliogr. f. 330-363
 
Résumé(s) : 
Nous étudions le «quartier» selon la double perspective de l'ethnographie historique et l'archéologie dans les sociétés postclassiques des hautes terres mayas (1225-1524 après J.-C.). L'ethnohistoire de la parcialidad et l'ethnologie du barrio nous invitent aàexaminer les modalités de l'alliance dans la «communauté ». Le modèle épiclassique de l'altepetl du Mexique central montre que la communauté est instable, dans un contexte de forte militarisation qui ressemble en bien des aspects à celui du Postclassique. Les sites tardifs présentent une configuration selon le « rassemblement séparé». L'analyse du Vocabulario compile par fray T. de Coto donne accès aux conceptions vernaculaires autour des unités sociales et territoriales du type chinamit qui illustrent certaines formes de regroupement observées dans la société kaqchikel du 17e siecle, comme la maisonnée désignée par les membres qui l'occupent (al qahol) ou le groupe de voisinage (ama3). Ils suggèrent un faisceau de relations sociales basées sur les principes de la parenté au sens emic du terme, de la co-résidence et du contrôle social. Ces aspects permettent d'approcher le contenu social des unités de regroupement visibles dans la structure de l 'habitat articulant dans un continuum le groupe à patio, le groupe de voisinage, le district et ses environs dépassant la dichotomie urbain/rural. Le modèle établi remet en question les notions de centre, de subdivision, de segmentation, d'organisation concentrique communément admises dans notre définition du « quartier ».
 
 
 
Reproduit comme : 
 
Titre(s) traduit(s) ajouté(s) par le catalogueur : 
Intermediate grouping units in late postclassic maya sites in the highlands : historic ethnography applied to barrio's study (anglais)
 
Sujets : 
Forme ou Genre : 
 
Liens externes
Worldcat :