trier par
Copyright © 2023 ABES / OCLCListe des résultats | Notice détaillée | Où trouver ce document ?  
Recherche (PPN) 190926104 | 1 résultat(s)

Prêt Entre Bibliothèques Prêt
Photocopie

Services  

Liens
1

Ressources électroniques

Identifiant pérenne de la notice : 
 
 
 
Type(s) de contenu (modes de consultation) :
Texte (informatique)
Type de support matériel :
Ressource dématérialisée
 
Titre : 
Le non-dit du patient en consultation de médecine générale : une enquête qualitative par entretiens semi-directifs auprès de 15 patients / Elodie Vignon ; sous la direction de Joël Dannaoui
Alphabet du titre : 
Latin
Auteur(s) : 
Dannaoui, Joël (19..-....). Directeur de thèse
Université Claude Bernard (Lyon). Organisme de soutenance
Date(s) : 
2016
Langue(s) : 
français
Pays : 
France
Diffusion/distribution :
Description : 
Données textuelles (1 fichier PDF : 3204 Ko)
Num. de thèse d'exercice :
2015LYO1M227
Accès en ligne : 
Accès au texte intégral
 
 
Thèse : 
Notes : 
L’impression du document génère 156 p.. - Titre provenant de la page de titre du document numérisé
 
 
Annexes : 
Bibliogr. f. 126-127
Format(s) du document : 
PDF
Configuration requise : 
Nécessite un navigateur internet ; un lecteur de fichier PDF
 
Résumé(s) : 
Bien qu’il soit fréquent en médecine générale, le non-dit est un phénomène peu traité. Les rares études sur le sujet s’accordent pour dire que des demandes non formulées du patient altèrent la communication avec le médecin et entravent l’efficacité des soins. L’objectif de notre travail était de caractériser les motifs de non-dit et son importance pour le patient en termes de vécu, de devenir et de répercussion sur la relation de soin. Nous avons réalisé une étude qualitative par une approche de théorisation ancrée après entretiens semi dirigés auprès de 15 patients âgés de 14 à 77 ans. Les mots les plus fréquemment employés pour parler de non-dit étaient : blocage, tabou, fermeture, secret. Les non-dits pouvaient être conscients, volontaires ou non, ou bien inconscients. Ils semblaient diminuer en fonction de l’âge du patient et variaient selon l’interlocuteur et le type de sujet. L’arrivée dans le cabinet médical et la rencontre avec le médecin étaient des moments propices au non-dit. Les principaux thèmes concernaient la sexualité, le cancer, les problèmes psychologiques et les addictions. Les motifs de non-dit pouvaient être classés en cinq catégories : liés au contexte de la consultation, à la maladie, au patient, au médecin et à la relation patient-médecin. Les conséquences sur les soins ou la vie du patient étaient majoritairement délétères. Paradoxalement, le vécu de ces non-dits n’était pas forcément négatif. Le « facteur temps » était déterminant pour le patient, afin de prendre conscience de certains non-dits et de se préparer à leur verbalisation. Pour cela, les patients décrivaient le rôle du médecin généraliste qui devait se montrer à l’écoute, empathique et utiliser diverses techniques d’approche indirecte des sujets sensibles, tout en sachant ne pas forcer les résistances du patient. Cette étude a permis de mieux comprendre le phénomène complexe du non-dit des patients au cours des consultations en médecine générale et peut servir de base à des études complémentaires observationnelles en situation de soin, une étude qualitative sur le point de vue des patients sur le non-dit des médecins
 
 
 
Reproduction de : 
 
Sujets : 
Forme ou Genre : 
 
Liens externes
Worldcat :