trier par
Copyright © 2020 ABES / OCLCListe des résultats | Notice détaillée | Où trouver ce document ?  
Recherche (Tous les mots) Durée des efforts expulsifs chez la primipare à bas risque et état néonatal | 1 résultat(s)

Prêt Entre Bibliothèques Prêt
Photocopie

Services  
1

Livres

Identifiant pérenne de la notice : 
 
 
 
Type(s) de contenu (modes de consultation) :
Texte
Titre : 
Durée des efforts expulsifs chez la primipare à bas risque et état néonatal : Etude rétrospective menée à propos de 319 patientes au CHU de Besançon / par Lucile Rebeirot-Herbert
Mémoire ou thèse (version d'origine)
Alphabet du titre : 
latin
Auteur(s) : 
École de sages-femmes (Besançon). Organisme de soutenance
Date(s) : 
2012
Langue(s) : 
français
Pays : 
France
Editeur(s) :
[S.l.] : [s.n.], 2012
Description : 
1 vol. (83 p.) ; 30 cm.
 
Thèse : 
Notes :
Disponible sous forme électronique
Annexes : 
Bibliogr. p. 67-72
 
Résumé(s) : 
Objectif de l'étude : Les habitudes de la plupart des maternités françaises sont de limiter la durée des efforts expulsifs à 30 minutes, en conformité avec les recommandations du CNGOF, cette période étant considérée comme plus à risque pour le foetus. L'objectif de cette étude était de nous intéresser aux conséquences de la durée de la seconde phase du travail, en différenciant le stade passif du stade actif, sur l'état néonatal dans ses composantes biologiques et cliniques immédiates. Matériel et méthodes : Etude prospective regroupant toutes les primipares à bas risque ayant accouché au CHU de Besançon entre le 1er janvier et le 31 août 2011, soient trois cent dix neuf dossiers. Les critères de l'état néonatal étaient le pH et les lactates artériels au cordon pour les variables biologiques, et le score d'Apgar < 7 à 5 minutes de vie, associé ou non à la présence d'une réanimation immédiate et/ou d'un transfert néonatal pour les variables cliniques. Résultats : L'augmentation de la durée des efforts expulsifs tend à perturber l'équilibre acido-basique du foetus. Nous avons ainsi retrouvé une chute de 0.0011 point de pH et une augmentation de 0.57 mmol/l des lactates par minute d'efforts expulsifs quel que soit le mode d'accouchement. Nous avons aussi démontré que l'augmentation de la durée des efforts expulsifs augmentait le taux d'instrumentation pour non progression de la présentation. Nous avons retrouvé dans ce groupe une augmentation du taux d'issues néonatales défavorables et un taux de lactates artériels au cordon davantage péjoratif. Nous pouvons donc conclure que, de manière indirecte, la durée des efforts expulsifs a une influence sur l'état néonatal. Conclusion : Cette étude nous encourage à continuer de proposer une limitation de la durée des efforts expulsifs, dans le sens des recommandations du CNGOF qui ne semblent pas, selon nos résultats, excessives.
 
 
 
Sujets : 
 
Lien(s) externe(s)
Worldcat :