trier par
Copyright © 2021 ABES / OCLCListe des résultats | Notice détaillée | Où trouver ce document ?  
rechercher (et) (Tous les mots) Else Walravens | 1 résultat(s)

Prêt Entre Bibliothèques Prêt
Photocopie

Services  
1

Thèses (version de soutenance)

Identifiant pérenne de la notice : 
 
 
 
Type(s) de contenu (modes de consultation) :
Texte (informatique)
Type de support matériel :
Ressource dématérialisée
 
Titre : 
Comprendre la mort dans l'utopie classique (1616-1765) : entre normalisation et exception / Catherine Gobert ; sous la direction de Hélène Merlin-Kajman et de Daniel Acke
Mémoire ou thèse (version d'origine)
Alphabet du titre : 
latin
Auteur(s) : 
Merlin-Kajman, Hélène (1954-....). Directeur de thèse. Membre du jury
Acke, Daniel. Directeur de thèse. Membre du jury
Van Bellingen, Jozef. Président du jury de soutenance. Membre du jury
Habib, Claude (1956-....). Membre du jury
Hersant, Marc (1961-....). Membre du jury
Pelckmans, Paul (1953-....). Membre du jury
Sermain, Jean-Paul. Membre du jury
Walravens, Else. Membre du jury
Université Sorbonne Paris Cité. Organisme de soutenance
Vrije universiteit Brussel (1970-....). Organisme de cotutelle
École doctorale Littérature française et comparée (Paris). Ecole doctorale associée à la thèse
Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris). Autre partenaire associé à la thèse
Date(s) : 
2015
Langue(s) : 
français
Pays : 
France
Production :
Description : 
Données textuelles
Num. national de thèse : 
2015USPCA029
 
 
Thèse : 
Notes :
Thèse soutenue en co-tutelle. - Titre provenant de l'écran-titre. - Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Littérature française et comparée (Paris). - Partenaire(s) de recherche : Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation), Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (2005-... ; Paris) (Laboratoire). - Autre(s) contribution(s) : Jozef Van Bellingen (Président du jury) ; Hélène Merlin-Kajman, Daniel Acke, Jozef Van Bellingen, Claude Habib, Marc Hersant, Paul Pelckmans, Jean-Paul Sermain, Else Walravens (Membre(s) du jury)
Configuration requise : 
Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF
 
Résumé(s) : 
La grande faille de l’utopie, selon la critique, c’est la mort. Le présent travail analyse la place accordée et les réponses apportées aux morts/à la mort par les utopies littéraires françaises et francophones de l’âge classique (1616 à 1765), et ce en deux temps. Une première partie étudie le niveau qui a surtout retenu la critique, à savoir le niveau de la norme, à la fois norme descriptive de l’utopie-texte et norme institutionnelle de l’utopie-État. Notre objectif est d’analyser les stratégies de « normalisation » de la mort mises en œuvre par l’utopie, trait majeur du genre selon plusieurs critiques, cette « normalisation » étant à la fois synonyme de « dédramatisation » (ou « neutralisation », ou encore « apprivoisement ») et de « ritualisation ». Un examen approfondi des textes permettra de nuancer ce propos, tout en étudiant la mort non simplement comme un thème, mais aussi à travers ses articulations littéraires. Celles-ci feront l’objet spécifique de la seconde partie, qui se penche sur les séquences narratives de l’utopie littéraire, où réapparaît une mort exceptionnelle et parfois fortement dramatisée. Nous chercherons alors à comprendre les raisons de ce réinvestissement de la mort, qui semble contredire la tentative de « normalisation » de la mort par l’utopie.
 
According to the critic, utopia’s major flaw is death. This work analyses the place allocated to death and the dead, and the responses to this, by literary French and Francophone utopias of the classic era (1616 to 1765), and does so in two stages. The first stage examines the state of the norm, both the descriptive norm of the text utopia and the institutional norm of the state utopia, privileged by the critics of utopian literature. Our aim is to analyze the strategies used to “normalize” death, which, according to numerous critics, are characteristic of the utopic genre; a “normalization” which seems to have a double meaning, both “attenuation” of its impact (or “neutralization” or “taming”) and “ritualization”. Thanks to an in-depth examination of each text, we will be able to offer a more nuanced picture of death in utopia, which we analyze not only from a thematic but also from a literary perspective. The second stage focuses on the narrative sequences of literary utopia, wherein death reappears, often characterized as extraordinary and sometimes heavily dramatized. We seek to understand the reasons behind this repositioning of death within the utopia, which appears to contradict the utopia’s attempt to normalize death.
 
 
 
Titre(s) traduit(s) ajouté(s) par le catalogueur : 
Understanding death in the utopia of the classic era (1616-1765) : between normalization and exception (anglais)
 
Sujets : 
Forme ou Genre : 
 
Liens externes
Portail des thèses :